Le printemps est le synonyme du réveil de la nature… Et pourtant, beaucoup d’entre nous se sentent fatigués physiquement ou mentalement. Peut-être même, avez-vous pris un peu de poids pendant l’hiver. Le corps est surchargé de toxines. Voici donc le moment venu, d’entamer votre cure détox. Attention, pas celles qui fleurissent chaque année dans les magazines à la mode ! Je vous propose une prise en charge individualisée spécialement adaptée à votre constitution, vos habitudes de vie et vos besoins profonds. 

 Le grand nettoyage de printemps

Notre organisme est régulièrement soumis à des agressions liées à notre mode de vie (stress, pollutions, tabac, sédentarité, polymédication) ou à notre alimentation (excès de sucres, de mauvaise graisses, de fritures, d’alcool, d’additifs en tout genre). Encore plus durant la saison hivernale où nous avons tous craqué pour des plats hyper caloriques. Tout cela favorise l’accumulation des toxines, ce qui épuise l’organisme et peut créer bien des ennuis de santé. Certes, nous possédons un système d’épuration via les émonctoires (foie, intestins, poumons, peau, reins), qui ont pour but de limiter la casse. Mais ces filtres peuvent très vite être dépassés par l’ampleur de la tache. Les signes révélateurs de cette intoxication sont très variables : maux de tête, rhumes fréquents, langue chargée, ballonnements, douleurs diffuses, insomnie, boutons, fatigue… Il est alors temps de se réveiller de la torpeur hivernale, pour se lancer dans le grand nettoyage de printemps. 

 La palette du naturopathe

Pour réussir votre cure de printemps, il n’y a pas de recette miracle, mais une palette de solutions individualisées concoctées par votre naturopathe. Si vous êtes prêt(e), nous allons ensemble évaluer votre niveau de surcharges pour mettre en place une stratégie efficace :

- des conseils alimentaires pertinents pour alléger l’organisme, mais aussi pour faire le plein de vitamines, de minéraux, d’enzymes et d’antioxydants ; 

- une reprise en douceur des activités physiques pour déloger les toxines et améliorer la gestion du stress ; 

- la mise en place de techniques détoxinantes comme la pratique du sauna ;

- l’usage des plantes amies pour nettoyer le sang, soutenir le foie, la vésicule biliaire et renforcer le microbiote intestinal ;

Même si l’ensemble de ces paramètres est indispensable à la bonne efficacité de la cure detox, je vous proposerai toujours du sur-mesure. Chacun est unique : la tisane conseillée à votre collègue ne vous conviendra peut-être pas, et surtout ne sera absolument pas efficace pour nettoyer en profondeur et durablement votre organisme.

Envie de vous lancer ?

Première étape :

prendre rendez-vous à mon cabinet situé 43 rue Richard-Gardebled à Rosny-sous-bois

par téléphone 07 86 33 15 41 

par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

ou via le formulaire de la page contact  http://sabine-cassou-naturopathe.fr/contact.html

Deuxième étape :

Pensez à réserver du temps pour vous, la consultation dure environ 1 heure 30, le temps nécessaire pour poser la problématique, faire votre bilan de vitalité et vous proposer une série de mesures détox adaptées à votre personnalité et à vos besoins.

Troisième étape :

Vous armer de motivation (mais vous l'avez déjà puisque nous aurons déjà pris rendez-vous !), de patience et de bienveillance envers vous même. Sachez que durant la cure, vous bénéficiez d'un accompagnement. Je reste disponible par téléphone ou par mail pour aider ou répondre à vos questions.

 

En attendant de prendre rendez-vous, quelques conseils de nos amies les plantes... 

De nombreuses plantes sont les alliées d'une bonne cure de printemps.  Chacun peut les utiliser, mais attention vous devez tenir compte de plusieurs paramètres : quelle posolosogie, quelle galénique (tisane, gélule, teinture-mère, extraits de bourgeon, huile essentielle...), quels principes actifs de la plante (feuille, écorce, graine, racine, fleur...) et quelles éventuelles contre-indications. Votre naturopathe est là pour vous aider à faire le bon choix. A chaque constitution, sa solution. 

 

En ce début de printemps, nous allons privilégier artichaut, desmodium, chardon marie, radis noir, chrysanthellum, et le chouchou de nos jardins, le pissenlit aux couleurs du soleil. Appelé aussi "dent-de-lion", il est le roi de la detox hépatique et rénale : les racines pour le foie, et les feulles pour les reins. Le pissenlit pourra efficacement nettoyer et stimuler le foie (en cas d'engorgement) ainsi que la vésicule biliaire. La plante est utilsée en apéritif pour stimuler l'appétit et améliorer la digestion. Une salade de jeunes feuilles tendres est déjà le premier pas -savoureux- vers le maintien d'une bonne santé. 

 Idée gourmande : http://naturocorps.com/recette-bricks-de-pissenlit-au-brebis/

 

 

 

 

 

 

Si vous êtes un "sucrivore" invétéré, sachez que tous les sucres ne se valent pas du point de vue santé. Dans la jungle alimentaire, le fructose est celui que notre corps redoute le plus. Malgré son faible indice glycémique,  il peut devenir un véritable poison pour le foie. Etonnant direz-vous puisque ce fructose, on le retrouve dans les fruits et dans le miel, produits phares de notre bonne santé. Alors, ange ou démon ? 

La science nutritionnelle a en effet démontré les risques de cette molécule quand on l'isole des fruits et qu'on la transforme en sirop de fructose et autres produits industriels. A l'inverse, lorsque vous le consommez sous forme de fruits, l'absorption du fructose au niveau intestinal est nettement ralenti par les fibres. De plus, un fruit ne contient pas plus de 10 gr de fructose en moyenne. Donc, aucun risque de saturer les capacités du foie, et de développer des pathologies dites de civilisation. A condition bien sûr, que le reste de votre alimentation reste équiliibré.

Il faut comprendre que contrairement au glucose (immédiatement disponible pour le fonctionnement de la cellule et pour le cerveau), la molécule de fructose est métabolisée par le foie. En cas d'apport trop important, le foie peut être saturé, il déstocke alors une partie de ce sucre et le transforme en graisse. Vous comprenez la suite : hausse des tryglicérides, stéatose hépatique (foie gras), stress oxydatif (vieillissement accéléré des cellules), hypertension artérielle... Autre désavantage, le fructose ne provoque pas d'effet de satiété sur le cerveau. Un mécanisme chimique complexe qui nous incite à manger plus, et à nourrir sans cesse notre addiction au sucre. Bonjour diabète, obésité et maladies neuro dégénératives ! Des risques bien réels.

Vous l'aurez compris, fuyez sodas, biscuits, sucres raffinés, jus de fruits industriels et autres produits enrichis en sirop de fructose. Mangez des fruits et des légumes, et puis pour une petite pause gourmande, préférer le sucre intégral, le sucre de fleur de coco ou la sève de Kitul.

Idée recette gourmande

Biscuits noix de coco/cannelle (sans sucre)

Manger un dessert sans culpabilité est-ce possible? Oui surtout quand vos douceurs sont élaborées sans sucre ! Ces biscuits sont faits principalement de noix de coco, dont les fibres aident à la satiété tout en stabilisant votre glycémie. La cannelle est une plante réchauffante. On peut l’utiliser pour faciliter la digestion et pour lutter contre les extrémités froides. Cette épice est en effet reconnue depuis des siècles comme un remède naturel grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes et anti-oxydantes. La cannelle est également hypoglycémiante, c’est-à-dire qu’elle diminue le taux de sucre dans le sang.

Ingrédients : • 3 œufs • ½ cuillère à thé de vanille • 1 cuillère à soupe de farine de noix de coco • 1 cuillère à thé de cannelle • 1 tasse de noix de coco râpée • 1 cuillère à thé d’huile de noix de coco, fondu • Une pincée de sel de mer

Préparation : 1. Préchauffer le four à 350 degrés. 2. Fouetter les œufs et la vanille. Incorporer la noix de coco râpée. 3. Tamiser la farine de noix de coco et la cannelle sur le mélange, bien mélanger. 4. Faire fondre l’huile de noix de coco et l’intégrer dans le mélange, ajouter une pincée de sel marin. 5. Graisser ou tapisser une plaque à biscuits avec du papier sulfurisé et répartir le mélange en plusieurs petits ronds, puis aplatir avec une fourchette. 6. Cuire au four jusqu’à une coloration dorée, environ 15 minutes (en fonction de la taille des biscuits).

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le saviez-vous

Une vitamine pourrait prévenir l’eczéma

Des chercheurs viennent de montrer qu’un bon niveau de vitamine B3 durant la grossesse, c’est 30 % de risque en moins pour le bébé de développer un eczéma dans sa première année de vie* ! D’une manière générale, une supplémentation avec un bon complément multivitamines est recommandé avant, pendant et après la conception (pendant l’allaitement) et ce même avec une bonne alimentation. En parler avec votre naturopathe.

* S. El-Heis, S. R. Crozier, S. M. Robinson, et al. Higher Maternal Serum Concentrations of Nicotinamide and Related Metabolites in Late Pregnancy Are Associated with a Lower Risk of Offspring Atopic Eczema

La vitamine C protège bien des maladies cardiaques

Un régime riche en vitamine C, faisant la part belle aux fruits et légumes, permet d’abaisser le risque de mor - talité cardiovasculaire de 70 % ! C’est la conclusion d’une étude espagnole qui a décortiqué les habitudes alimentaires de 13 421 personnes pendant onze ans. Les chercheurs se sont assurés que ce bénéfice est bien lié à la vitamine elle-même et non aux fibres dont les produits végétaux sont également riches. L’effet protecteur se manifeste pour des apports d’au moins 320 mg par jour.

Martín-Calvo N, Martínez-González MA. Vitamin C Intake is Inversely Associated with Cardio - vascular Mortality in a Cohort of Spanish Graduates: the SUN Project. Nutrients. 2017 Aug

La plante des pulsions sucrées

Le gymnema sylvestre est une plante grimpante des fôrets de l'Inde. Ses feuilles, lorsqu'on les mâche, inhibent le goût du sucré. La médecine ancestrale ayurvédique l'utilise pour tous les problèmes liés à l'excès de sucre. En effet, elle stimule la production d'insuline et ralentit l'absorption du sucre au niveau intestinal. Très puissante, elle doit être utilisée sous le contrôle d'un thérapeute, notamment en cas de diabète.